organisme logeur
foyer rémois
paysages du champagne
paysages du champagne
afaq
Accueil - Déjà locataire - Infos pratiques

Besoin d’une intervention dans votre logement ?

Pour vous faciliter la tâche et simplifier vos démarches, Le Foyer Rémois a choisi un interlocuteur unique spécialisé pour tout dépannage technique sur les équipements mis à votre disposition dans votre logement.
- Comment faire ?


Comment payer votre loyer en toute simplicité ?

Le mandat de prélèvement SEPA est un mode de paiement pratique et sécurisé qui vous permet de régler votre loyer régulièrement et sans risque d’oubli.

Il permet de prélever sur votre compte, chaque mois, le montant de votre loyer, charges comprises. Vous pouvez choisir la date qui vous convient entre le 4, le 8 ou le 12 du mois : une souplesse de règlement qui vous simplifie vraiment la vie  ! Votre avis d’échéance vous indique le montant prélevé et vaut avis de notification.
Téléchargez le modèle type de "mandat de prélèvement SEPA"


Vos besoins évoluent

Votre situation a changé ? Votre logement est devenu trop petit ou trop grand ? Vous souhaitez déménager vers un autre quartier ou une autre ville où Le Foyer Rémois est implanté ?

Nous recherchons une solution de logement adaptée à l’évolution de vos besoins.
Lorsque la composition de votre famille, votre situation professionnelle ou de santé évolue, vous avez la possibilité de solliciter par écrit une mutation ou une adaptation de votre logement. Nous vous contactons dans les 20 jours pour étudier votre demande.

Il s’agit d’une nouvelle demande de logement à part entière, gérée selon la réglementation en vigueur et soumise à l’examen de la commission d’attribution des logements du Foyer Rémois.
Prenez contact avec votre agence/antenne de proximité, un conseiller clientèle vous guidera au mieux.


Vous envisagez de quitter votre logement

Avant de libérer votre logement le plus simplement possible et dans les meilleures conditions, voici la démarche :
- annoncez votre congé par lettre recommandée avec accusé de réception à votre agence/antenne.
Retrouvez les coordonnées de votre agence/antenne de proximité.
- précisez bien dans votre courrier la raison de votre déménagement et joignez-y tout justificatif utile. Cela nous permettra de réajuster si besoin la durée du préavis (ramenée à un mois, par exemple, en cas de mutation professionnelle).
- contactez, si vous le désirez, le service état des lieux (voir les coordonnées dans la lettre de préavis de départ envoyée par votre agence) afin de réaliser une visite conseil. Celle-ci permet de faire le point et de mesurer les éventuelles réparations qui vous incombent. Vous êtes libres de les effectuer ou non, mais vous êtes informés et ne vous trouverez pas surpris le jour de votre départ. Les menus travaux qui peuvent vous être conseillés sont par exemple le nettoyage du logement, le remplacement du papier peint, etc. C’est avant tout dans votre intérêt que la visite conseil est prévue.
- n’oubliez pas les éventuelles dépendances : cave, grenier et garage.
- le service état des lieux fixera avec vous un rendez-vous pour effectuer l’état des lieux de sortie. C’est ce jour-là que vous remettrez l’ensemble des clés et l’éventuelle télécommande de garage si vous en possédiez un.
En savoir plus

Vous souhaitez quitter votre logement et vous allez effectuer un état des lieux de votre logement, vous vous posez peut être des questions sur les frais de remise en état qui peuvent vous être imputés à l’occasion de votre départ. Sachez qu’il existe un guide : « l’accord collectif sur la procédure d’état des lieux » (département de la Marne). Il est disponible sur demande dans tous les points d’accueil du Foyer Rémois.


Comprendre votre décompte de charges

Les charges locatives englobent les taxes (l’enlèvement des ordures ménagères), vos consommations personnelles (l’eau) ainsi que celles liées aux parties communes, les prestations de maintenance des équipements mis à votre disposition (ascenseurs, chaudières, etc.) et tous autres services (ménage, entretien des espaces verts, etc.).

Que représentent les charges locatives récupérables ?

Un texte de loi, le décret 87-713 du 26 août 1987, fixe la liste des dépenses engagées par le propriétaire d’un immeuble dont les charges sont récupérées auprès des clients.
Les charges dites « récupérables » sont l’ensemble des dépenses engagées par Le Foyer Rémois pour assurer un service aux clients.
Ces charges sont facturées et réparties selon la surface du logement, elles peuvent varier d’un logement à l’autre notamment en fonction des consommations de chacun.

Des provisions à la régularisation

Les provisions sont des acomptes sur les charges récupérables, prévues au contrat de location et versées chaque mois selon un forfait par le client.
Chaque année, ces provisions sont comparées aux dépenses réelles engagées par Le Foyer Rémois. C’est l’écart entre ces deux montants qui constitue la régularisation des charges.
La régularisation peut alors donner lieu soit à un remboursement au client (les provisions sont supérieures aux charges réelles) soit à une demande de règlement complémentaire.
Dans tous les cas, les sommes en question sont intégrées sur les avis d’échéance un mois après leur communication aux clients.

Les clients entrés en cours d’année

Pour tout client entré en cours d’année, les provisions sont calculées proportionnellement à la date d’entrée.
Les provisions pour l’eau chaude et froide sont établies à partir d’une évaluation forfaitaire des consommations par type de logement.
Elles peuvent être ajustées, à la demande des clients, en cours de période.

Pour tout renseignement concernant les modalités de calcul de votre régularisation des charges

Le Foyer Rémois
Service comptabilité client
8 rue Lanson - CS 10029
51722 REIMS Cedex
Tél. : 03 26 84 46 37 (de 13 h 30 à 17 h 15)
E-mail

Pour toute demande d’échelonnement de paiement de votre régularisation des charges

Le Foyer Rémois
Service contentieux
8 rue Lanson - CS 10029
51722 REIMS Cedex
E-mail

En savoir plus sur votre décompte de charges


Droits et devoirs : nos engagements réciproques

Le droit au logement est un droit fondamental qui s’exerce, en France, dans le cadre de la loi. Votre contrat (bail de location) détermine vos droits et vos devoirs ainsi que ceux du Foyer Rémois.

Les droits et les devoirs de votre bailleur :

- délivrer un logement décent, en bon état d’usage.
- établir par écrit un contrat de location.
- réaliser avec le locataire un état des lieux (joint au contrat de location).
- entretenir les locaux et y faire les réparations, autres que locatives, nécessaires à leur maintien en état.
- en cas d’aide au logement, signaler à la Caisse d’Allocations Familiales tout impayé de loyer.

Vos droits et vos devoirs de locataire :

- payer le loyer et les charges dans les délais fixés par le bail.
- souscrire une assurance multirisque avec responsabilité civile pour le dégât des eaux, le risque d’incendie et d’explosion, etc. : vous devez fournir cette attestation d’assurance dès la location du logement et la renouveler chaque année.
Tout locataire non assuré encourt la résiliation du bail.
- maintenir les lieux en bon état et les restituer tels qu’ils étaient lors de l’état des lieux, c’est-à-dire entretenir le logement et effectuer les travaux d’entretien courant et les petites réparations (ex : changer les joints de robinetterie, remplacer un interrupteur, …).
- éviter tout trouble de voisinage (tapage, bruit, violence, …) en utilisant les locaux loués paisiblement selon l’usage prévu au contrat de location.
- ne pas sur-occuper les lieux : plus grand nombre d’occupants que prévu, animaux, …
- laisser exécuter dans le logement les travaux d’amélioration ou d’entretien normal.
- ne pas transformer le logement et ses équipements sans l’accord écrit du Foyer Rémois.
- ne pas sous-louer sans demander l’autorisation au Foyer Rémois.

Votre mode de vie ne doit pas provoquer de dégradations dans votre logement ni développer des conditions de risque pour votre santé, celle de vos proches ou de vos voisins. Veillez à respecter le règlement intérieur que vous avez signé en même temps que votre contrat de location.

- Pour toute question, n’hésitez pas à contacter votre agence/antenne de proximité.


Conseils pour bien utiliser les équipements de votre logement

Le chauffage

Selon le type de chauffage de votre logement, les précautions à prendre sont différentes.

Explications :

- si le chauffage est collectif : ne jamais purger vous-même les radiateurs.
En cas de robinet de radiateur défectueux, contactez votre agence/antenne de proximité.
En cas de dysfonctionnement, contactez votre agence/antenne de proximité.

* les radiateurs à eau : nettoyez régulièrement vos radiateurs sans les démonter. Ne placez pas de meubles devant, ni de linge au-dessus : cela entraverait la bonne diffusion de la chaleur.

* les convecteurs à eau : pour nettoyer efficacement vos convecteurs :
1) démonter le capot en le soulevant verticalement,
2) placer un bac étanche sous le convecteur,
3) faire couler de l’eau chaude entre les ailettes. Attention les ailettes sont fragiles ! L’eau sale est entièrement récupérée dans le récipient.
4) retirer le récipient délicatement et remettre le capot en place.

- si le chauffage est individuel au gaz :
* le thermostat d’ambiance commande la température que vous souhaitez dans votre logement. Veillez à remplacer les piles défectueuses si l’appareil en est doté. Vous disposez sur l’appareil (la chaudière) d’un bouton pour vous permettre d’obtenir “chauffage” et “eau chaude” ou simplement “eau chaude”.
* veillez à la pression d’eau dans le circuit de chauffage. En cas de doute, contactez votre prestataire multiservice.

- si le chauffage est individuel électrique : réglez les convecteurs électriques à la température souhaitée dans la pièce.
Certaines installations sont équipées de thermostats d’ambiance et de programmateurs. Reportez-vous à votre notice d’utilisation. En cas de dysfonctionnement, contactez votre prestataire multiservice.

La production d’eau chaude

Selon le type d’installation de votre logement, les précautions à prendre sont également différentes.

Explications :

- l’eau chaude collective :
la production d’eau chaude est assurée par la chaufferie. Si vous constatez une température insuffisante, contactez votre agence/antenne de proximité. En cas d’absence prolongée, vous devez purger vos installations en laissant couler sans pression l’ensemble de vos robinets pendant une à deux minutes.
Rappel : l’eau chaude sanitaire n’est pas recommandée à la consommation humaine selon les directives du Ministère de la Santé.

- l’eau chaude individuelle :
* le chauffe-bain à gaz : s’assurer que la veilleuse de l’appareil fonctionne correctement.
* le ballon d’eau chaude électrique : le thermostat du ballon est préréglé à 55°C ; ne modifiez en aucun cas ce réglage.
Actionnez régulièrement le groupe de sécurité pour vérifier qu’il ne fuit pas et éliminez le tartre.
La remise en chauffe de l’eau s’effectue la nuit ou pendant les heures creuses grâce au contacteur “ jour / nuit ” qui se trouve sur le tableau de fusibles.

La plomberie

En cas de fuite, afin d’éviter une surconsommation d’eau ou de provoquer des dégâts, prévenez rapidement votre prestataire multiservice.

- La robinetterie
Veillez à nettoyer, détartrer et désinfecter régulièrement les brise-jets, la douchette et son flexible au minimum tous les 6 mois.
- Les évacuations
Si l’évacuation se fait mal, pour le dégorgement des toilettes, lavabos et éviers, n’utilisez pas de produits à base de soude caustique qui attaquent les joints et les canalisations.
- Le compteur d’eau
Vérifiez régulièrement l’index de votre compteur d’eau afin de détecter toute fuite éventuelle sur le réseau. En cas de fuite, coupez l’eau au robinet d’arrêt.
- Le gaz
Si votre cuisine est équipée d’un branchement gaz pour une utilisation domestique, soyez vigilant sur toute anomalie. Veillez à changer le cordon gaz avant sa date de péremption. En cas de fuite, coupez l’arrivée de gaz et contactez GRDF (Gaz Réseau Distribution France).

La ventilation

Laissez libres les bouches d’aération situées dans la cuisine, la salle de bain et les toilettes. Bouchées, elles n’assurent plus une bonne circulation de l’air dans votre logement et sont souvent la cause d’apparition de moisissures sur les murs. De plus, n’obstruez pas les bouches d’arrivée d’air frais situées au-dessus des fenêtres. Nettoyez-les régulièrement.
IL EST STRICTEMENT INTERDIT POUR DES RAISONS DE SÉCURITÉ de raccorder aux bouches d’aération une hotte mécanique ou un sèche-linge. Pensez à déboucher régulièrement les trous au bas des fenêtres.

La serrurerie

Pour un bon fonctionnement des serrures et paumelles, pensez à les graisser. En cas de dysfonctionnement, contactez votre prestataire multiservice.

Les vide-ordures

Afin d’éviter de boucher le conduit, fractionnez les détritus. IL EST STRICTEMENT INTERDIT de jeter tout objet susceptible de blesser (bouteille, verre, etc.). Privilégiez le tri sélectif.
Pour les fumeurs, ne jetez pas les mégots, même éteints. Si le conduit est obstrué, contactez votre agence/antenne de proximité.

Les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone

Votre logement est équipé d’un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF).
Pour les logements pourvus de générateurs de gaz, un détecteur de monoxyde de carbone est également installé.
L’entretien de ces deux détecteurs est assuré par votre prestataire multiservice dans le cadre de la visite préventive annuelle.

Pour un bon fonctionnement des détecteurs :
- ne pas y toucher,
- ne jamais mettre d’eau,
- ne pas fumer à proximité.

Quelques consignes de sécurité, si un détecteur se déclenche :
1) évacuez les lieux et refermez la porte de votre appartement,
2) ne prenez jamais l’ascenseur,
3) appelez les pompiers (18 ou 112).
En cas de dysfonctionnement, contactez votre prestataire multiservice.

Téléchargez ici la fiche d’entretien de votre logement


Le bricolage dans votre logement

Les produits de bricolage (peintures, colles, isolants, etc.) peuvent dégager des éléments préjudiciables pour la santé lors de travaux et après.

Il est donc nécessaire de prendre systématiquement des précautions pour vous protéger ainsi que les membres de votre famille. Respectez les notices d’utilisation et de mise en œuvre des matériaux ou matériels que vous utilisez.

Les activités de bricolage sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (dalles de sol, faux-plafonds, panneaux d’allège, canalisations, etc.) ou du plomb (principalement les peintures dans les constructions réalisées avant 1949) sont susceptibles de libérer ces éléments dans l’air.

L’amiante a été largement utilisé dans la construction (principalement dans les flocages, les produits en fibrociment, les calorifugeages et les faux plafonds) entre 1950 et 1980, pour ses propriétés mécaniques d’isolation thermique, d’amortissement phonique ainsi que de protection contre le feu.

Le décret n°96-97 du 7 février 1996, modifié en 2001 et 2002, a rendu obligatoire le repérage des matériaux et produits contenant de l’amiante, dans l’ensemble des constructions dont le permis de construire a été déposé avant le 1er juillet 1997, à l’exception des maisons individuelles et des parties privatives des immeubles collectifs.
Le Foyer Rémois a fait réaliser ce diagnostic dans les parties communes de ses immeubles. Ce diagnostic donne lieu à la constitution d’un Dossier Technique Amiante (DTA).

Les DTA sont archivés et mis à jour par la cellule sécurité au sein de la Direction de la maintenance du Foyer Rémois. Ils sont consultables par les locataires ou les associations représentatives qui en feraient la demande. De plus, depuis le 1er août 2007, la fiche récapitulative de ce dossier est annexée à tout nouveau bail de location dans le cadre du Dossier de Diagnostics Techniques (DDT).

L’utilisation de l’amiante a été progressivement restreinte jusqu’à son interdiction totale en France en 1997. Aucun de ces produits amiantés n’est plus fabriqués, ni importés en France depuis cette date.

Cependant, il subsiste des matériaux amiantés dans les bâtiments.

- Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser vos travaux de petit bricolage ou d’embellissement.

- Si vous entreprenez vous-même des travaux, veillez à ne pas intervenir sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, vous seriez responsable des éventuelles conséquences pour vous, votre entourage et votre voisinage.

Seul, un professionnel habilité est autorisé à réaliser des travaux sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante (formation).

Dans tous les cas, la personne réalisant les travaux doit impérativement respecter les précautions émanant du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer :

- protéger les autres (calfeutrement, etc.),
- porter des équipements de protection adaptés (combinaison et gants jetables, masque FFP3, etc.),
- évitez toute activité abrasive comme le ponçage ou le forage des matériaux susceptibles de contenir des fibres d’amiante,
- mouiller le matériau ou le fixer.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger la brochure : « Bricolage dans votre logement – Attention à l’amiante ! » (Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de la Mer – juin 2010) ou vous rendre sur le site du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer.






























































Le Foyer Rémois I-mmocoop Prospect Développement & Territoires Foncière Développement Global Habitat